imprimer la page

Sportech fait la part belle à l’innovation

Tester des applications technologiques en utilisant son propre corps en mouvement et en sollicitant tous ses sens: voilà ce qu’ont pu vivre 3200 élèves de toute la Suisse en participant à la septième édition de Sportech, qui s’est déroulée du 22 au 25 janvier au CST. Ils ont eu l’occasion d’expérimenter des systèmes de dernière génération et de découvrir la valeur ajoutée que la technologie représente pour la pratique du sport.

Les élèves et leurs professeurs avaient 43 ateliers à disposition pour se mettre en scène. Ils ont pu tour à tour tester des systèmes auxiliaires comme des poussettes ou des prothèses mises au point pour faciliter la mobilité des personnes ayant divers handicaps, mesurer leurs performances cardiaques et pulmonaires en pédalant sur un vélo et en courant sur un tapis roulant, calculer les forces agissant au niveau tridimensionnel lorsque l’on exécute des mouvements complexes, utiliser le GPS lors d’une course d’orientation, tester des casques de réalité virtuelle, s’essayer au jonglage, apprendre à poser des bandages adhésifs ou encore s’entraîner en se servant de lumières. Ils ont aussi réalisé des parcours les yeux fermés pour se mettre dans la peau d’un malvoyant, joué au football en suivant les ordres d’une console géante, guidé des robots, piloté des modèles réduits d’avions et des caisses à savon, découvert le lien entre billard et géométrie, construit des objets aptes à voler ou encore joué avec l’équilibre sur des plateformes instables.

Stimuler le dialogue entre les disciplines
En proposant des activités sous une forme ludique et interactive, les animateurs des ateliers ont une nouvelle fois démontré à quel point la science et la technologie influencent la pratique du sport et la vie quotidienne. Le sport est un milieu qui combine volontiers différents domaines comme la biomécanique, la physique, la physiologie, l’ingénierie, les neurosciences, la réadaptation, les sciences du mouvement et de l’entraînement. Les apports de la science et de la technologie se fondent dans la pratique sportive de manière diverse et variée. Ils profitent notamment aux performances sportives, aux matériaux utilisés, à la couverture médiatique, à la réadaptation et à la qualité des gestes techniques des sportifs.

Un événement national
Au départ, la raison d’être de Sportech était de développer l’intérêt des jeunes pour la culture technique. Dans un pays comme la Suisse, où l’économie dépend de la capacité d’innovation et des compétences techniques, de nombreux métiers requièrent des connaissances toujours plus approfondies dans les domaines des sciences mathématiques, informatiques, naturelles et techniques. Cet objectif a incité les promoteurs de Sportech à proposer des ateliers dans les trois langues nationales. Une dizaine d’écoles supérieures provenant de Suisse romande et alémanique ont profité de cette occasion. Tous les professeurs présents à Sportech ont confirmé le caractère unique de cette manifestation dans le paysage suisse de la formation.

Un public comblé
Cette édition de Sportech a confirmé que le sport était un bon moyen de promouvoir la compréhension et l’intérêt des jeunes vis-à-vis de la recherche et de la technologie. La manifestation a aussi su séduire la population, qui a apprécié la visite des ateliers et a assisté en nombre aux conférences du spécialiste de l’analyse vidéo Adriano Bacconi et de l’alpiniste Hervé Barmasse.

Le succès d’un partenariat
La septième édition de Sportech a été organisée conjointement par la Haute École spécialisée de la Suisse italienne et par le CST. D’autres institutions telles que l’Académie suisse des sciences techniques, la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport du canton du Tessin, le Réseau hospitalier du canton du Tessin, la Radiotelevisione Svizzera di lingua italiana et la Chambre du commerce ont contribué au bon déroulement de l’événement. Sportech a en outre bénéficié du soutien de partenaires privés comme Swica, la Fondation IBSA, la Banca Stato, la société Azienda elettrica ticinese et les Chemins de fer fédéraux suisses.  

 
 


Centre sportif national de la jeunesse Via Brere
CH-6598 Tenero
Tél.
+41 58 468 61 11
Fax
+41 58 468 61 02

E-Mail


Prochaine édition

19 janvier 2021